LE BASSIN DE L'AUBANCE

Caractéristiques principales


L'Aubance en quelques mots
L’Aubance est une petite rivière de seconde catégorie s’écoulant de l’Est vers l’Ouest sur un linéaire de plus de 36 km. Elle prend sa source dans les plateaux du Saumurois grâce à une résurgence de nappe en domaine karstique.
Le réseau hydrographique de l’Aubance est peu ramifié et compte 18 affluents dont le Montayer (10 km) et le ruisseau de la Planche (6,5 km) constituent les plus importants.

L’Aubance est une petite rivière de seconde catégorie s’écoulant de l’Est vers l’Ouest sur un linéaire de plus de 36 km. Elle prend sa source dans les plateaux du Saumurois grâce à une résurgence de nappe en domaine karstique.


L'Aubance à Brissac-Quincé
L'Aubance à Brissac-Quincé
Le réseau hydrographique de l’Aubance est peu ramifié et compte 18 affluents dont le Montayer (10 km) et le ruisseau de la Planche (6,5 km) constituent les plus importants. L’Aubance n’a pas toujours suivi le cours qu’on lui connaît actuellement comme peuvent en témoigner les cartes datant du XVIIIème siècle.

Des aménagements lourds tels que le reprofilage, le recalibrage et l’installation d’ouvrages hydrauliques se sont justifiés sur l’ensemble du cours d’eau pour des raisons d’inondations et de besoins agricoles. Ces travaux se sont échelonnés sur une période de 14 ans entre 1965 et 1979.

L’objectif principal de ces travaux était de diminuer les dommages causés par les inondations sur les zones urbaines riveraines de l’Aubance tout en maintenant un plan d’eau en période d’étiage. S’ajoute à cela une volonté d’améliorer l’écoulement et l’assainissement des parcelles agricoles tout en constituant des réserves d’eau pour l’irrigation.

L’Aubance a donc subi une modification de son profil en long, un élargissement de son lit et la création d’un nombre important de retenues sur l’ensemble de son cours grâce à l’utilisation de portes à clapets.

L’usage hydraulique de l’Aubance existe à travers la présence et l’utilisation des barrages créés par les clapets présents sur l’ensemble de son cours. Cette segmentation considérable de la rivière participe à l’évaporation de l’eau en période d’étiage et à la sédimentation.
Le cours d’eau est utilisé pour l’abreuvement des animaux d’élevage.
L’irrigation concerne les parcelles de maïs ainsi que les cultures spécialisées comme les pépinières et les vergers.

L’intensité de l’irrigation sur le bassin diffère selon le type de terrain et l’apport pluviométrique de la saison. Les volumes prélevés pour l’irrigation sont établis à partir du fichier de redevances de 1998 de l’Agence de l’Eau Loire Bretagne. Par exemple, en 1998, il a fallu environ 875 000 m³ d’eau pour irriguer 787 ha de maïs. Les principales zones concernées par l’irrigation s’étirent des sources de l’Aubance jusqu’à Brissac-Quincé.

Actualités